Comme Horace l’a si bien déclamé nous sommes trompés par l’apparence du bien dans beaucoup d’aspects de notre vie. Alors que la plupart des avantages de la technologie moderne nous facilitent la vie lors de nos sorties vététistes, il en va diablement autrement quand d’autres pans de la modernité sont appliqués à des domaines différents. Bien calés sur nos destriers high-tech, habillés de matières issues de la recherche spatiale, protégés par des casques nanotechnologiques, guidés par des navigateurs satellitaires à la puissance de calcul phénoménale nous nous voyons soudain confrontés à des obstacles dépassés, moyenâgeux, primitifs, que dis-je : quasi néanderthaliens !

En effet qui n’a pas rencontré un jour, lors d’une de ses sorties, un de ces horribles obstacles mis en place sur notre chemin par des spécialistes que l’on croirait formés pour nous enquiquiner au maximum. J’ai nommé les clédars, portails, chicanes, grillages, fils de fer barbelés et autres barrières sensés séparer les troupeaux et faciliter le passage du quidam lambda.

A force de rencontrer lors de chaque sortie ce genre de pièges à cons que d’aucuns s’évertuent à placer sur nos parcours j’en suis venu à me considérer comme une sorte de spécialiste de ce genre de parasites. Et des obstacles, croyez-moi, j’en vois sur mon chemin : jusqu’à 23 entraves sur 25km près de chez moi. Et de tous les genres, comme vous le constaterez sur les photos. Car quand il s’agit d’embêter (et je suis poli) le pauvre vététiste l’imagination humaine n’a pas de limites. A croire que certains esprits cogitent longuement pour mettre au point des engins de torture plus dignes de l’Inquisition que du 21ème siècle.

L’obstacle anti-vététiste, spécialité de nos magnifiques pâturages jurassiens, semble se reproduire telle une pandémie dans tous les endroits que nos crampons vont taquiner. Plus un mayen, plus un alpage, plus un champ qui n’en soit largement pourvu. Avec pour résultat des éraflures, des déchirures, des hématomes et des électrocutions à foison dans nos rangs.

Petit florilège des impedimenta placés sur notre route et leurs effets possibles sur notre organisme.

P.S. : les présents propos sont évidement à prendre au second degré ! Mais n’hésitez pas à me communiquer vos expériences et surtout vos photos de modèles exclusifs pour enrichir ma collection.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer