Encore un dimanche printanier, voire pré-estival (25° en plaine) et encore une sortie agrémentée de quelques passerelles judicieusement réparties sur un single du jour parfois aérien. Décidément, côté météo et côté « ouvrages d’art », les week-ends de ce bel avril 2010 se suivent et se ressemblent. Comme côté jambes, ça commence à être « moins pire », nous avons choisi d’affronter l’un des juges de paix en la matière, la terrible montée vers le village de Chemin.

Après les fameux (fumeux) 18% de cette entrée en matière, nous avons opté pour un sympathique crochet forestier vers le hameau des Ecotaux, puis, cerise sur la gâteau ou petit piment croqué à vif, selon l’état de forme et le degré de motivation, la remontée de la superbe arête boisée vers Sur Frête, magnifique promontoir naturel entre plaine du Rhône et Val d’Entremont. Cette première « véritable » ascension de la saison, outre de jauger l’état de nos gambettes, avait comme but avoué de nous amener au point de départ du superbe single plongeant du village de Chemin-Dessus à travers la pinède méditerranéenne de la Ravoire vers l’étonnant vignoble d’altitude de Bovernier. Si l’itinéraire est connu et apprécié, la surprenante et suffocante chaleur du versant entremontant du Mont-Chemin n’était pas véritablement prévu au programme de cette première sortie « semi » exigeante de la saison. Elément supplémentaire à intégrer en vue d’un crû 2010 caniculaire et radieux ou simple feu de paille printanier ? Qui roulera verra.

Une réponse

  1. Lionel

    Magnifique description, définitivement classé dans les “à faire”.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de ses cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer