Heido-Land bis ! *

Seconde escapade estivale dans le superbe vallon du Nanztal, pour une rando sans vélo cette fois. Démarrage matinal des hauteurs du col du Simplon et arrivée à Visperteminen dans la moiteur de fin d’après midi : 7 «petites» heures de marche pour parcourir «à contresens» le fameux itinéraire VTT passant par le Bisitinepass et le Gibidumpass.

La pratique du mountainbike a ses contraintes, que la rando pédestre ne connaît pas. Aux exigences de la première, effort physique, concentration, anticipation, dextérité, la seconde oppose des valeurs plus cérébrales, lenteur, sérénité, contemplation, rêverie. De quoi replacer dans son véritable cadre, le fameux «éloge du chemin», cher aux pèlerins compostellois. Le pas calé sur un rythme régulier et machinal, la tête peut papilloner de splendeurs naturelles en bruissements animaliers et l’esprit librement vagabonder au gré de ses humeurs. Deux approches pour une même passion, le chemin, mais une seule conviction : encore et encore.

* Ne cherchez pas de jeu de mots là ou il n’y en a (presque) pas.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de ses cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer