Confinement – Jours 18&19

Perception.

Même si la période est propice aux déclarations et, accessoirement, aux paiements d’acomptes provisoires, ce n’est pas d’impôts dont je veux parler dans ce billet, mais de la façon de percevoir cette pandémie du Covid-19, selon la catégorie ou la situation dans laquelle on se trouve, de manière choisie ou subie. En effet, la disparité de perception de cette crise sanitaire est énorme, selon qu’on soit jeune, et, à priori, statistiquement épargné par ses effets mortifères, télétravailleurs, contraints ou par choix, ouvriers, forcés de continuer à trimer sur les chantiers, employés de magasins officiellement décrétés d’utilité publique, personnes classées à risques, selon l’état de santé ou l’âge, ou encore, membres du personnel hospitalier engagé dans la prise en charge de patients contaminés. Le degré de civisme mis dans l’application des mesures édictées par le Conseil Fédéral étant évidemment en rapport avec cette perception, les comportements de notre population sont aussi disparates que parfois irresponsables.

Beaucoup, dont moi, ont salué la proportionnalité avec laquelle les Conseil Fédéral a édicté ses directives à propos de la gestion de cette crise sanitaire sans précédent. Censées faire appel à notre responsabilité citoyenne, elles sont généralement bien suivies et souvent appliquées avec un civisme hautement louable, en cette période où la solidarité doit absolument primer sur l’individualisme.

Malheureusement, à la vue de certains parkings officiels ou improvisés, un peu partout dans les Alpes en ce radieux premier samedi d’avril, une minorité auto-décrétée « invincible » risque pourtant bien d’avoir raison de cette relative latitude d’application. Et ce ne sont certainement pas les rotations de l’hélicoptère d’Air Glacier, en mission de sauvetage, actuellement, en-dessous de chez moi, qui vont me convaincre que l’état d’esprit de ces individualistes forcenés, pour qui seul leur « petite » vie compte, puisse changer rapidement, nous évitant du même coup de pouvoir faire l’économie de mesures de confinement plus strictes.

Et c’est en tant que passionné, et adepte de longue date, de sports individuels et d’activités de plein air que je l’écris.

Les mérites de la démocratie suisse sont, à juste titre, vantés depuis longtemps. Une minorité d’irréductibles est malheureusement sur le point d’en faire vaciller les fondements, en forçant peut-être notre gouvernement à imposer à toute la population, des mesures de confinement strict qui auraient parfaitement pu être évitées. Le poids de l’économie jouera évidemment aussi un rôle important dans le contenu des prochaines directives du CF, mais mon sentiment, à leur propos, est loin d’être optimiste.

Les jours, et surtout, les week-ends à venir, celui de Pâques en particulier, conforteront ou démentiront ce pressentiment, mais rien ne saurait, de toute façon, pardonner le comportement peu responsable adopté par certains individus, avec l’arrivée des beaux jours en guise d’excuse.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer