WebWineTT 02 – Première cuvée et déjà un grand crû.

Les WebTT sont généralement classées par numéro, plus rarement par nom de lieu, selon la région dans lesquelles elles sont organisées. La Wine 02, organisée dans la région d’Annecy par PA déroge à cet règle et inaugure peut-être une nouvelle race de WebTT, les WebTT à thème. Celui choisi par mon pote PA avait comme objectif de rattacher randos VTT à forts dénivelés et dégustation de grands vins. De prime abord, l’idée peut paraître saugrenue, mais au final tous les participants semblent y avoir trouvé leur compte.


La première journée débute par un rapide apéro au Clairet, pour se poursuivre par l’inévitable ascension du Semnoz, massif montagneux de moyenne altitude, surplombant le lac d’Annecy : au menu petit rosé acidulé, copieuse salade de pâtes puis single-tracks cassants et techniques à emprunter dans le sens montant, puis descendant. La nuit nous forcera à rebrousser chemin avant le sommet.

La soirée est consacrée à la partie Wine : explications et dégustations de grands crûs accompagneront l’excellent repas concocté par PA et son épouse (enfin ce qu’il en reste après la dîme prélevée par le chat de la maison). Ambiance potache d’abord, puis de plus en plus festive en rapport avec l’avancement du sympathique exercice.

Après une nuit forcément trop courte, la rando du second jour reprend l’itinéraire reconnu par PA pour l’AlpTTVS3874 annulée en août : un circuit en forme de huit tracé au coeur du massif des Aravis, entre La Clusaz, Les Confins et la vallée de la Borne. Panorama grandiose, temps splendide, single-tracks techniques et pistes roulantes, le cocktail parfait pour une sortie VTT réussie. Même la boue omniprésente et les mollets récalcitrants de certains participants ne parviendront pas à ternir la réussite de l’exercice.

Wine, cette WebTT l’aura été jusqu’au bout. En quittant La Clusaz dimanche après-midi, je me se suis retrouvé pris dans la pittoresque fête villageoise du Petit Bornand. Bloqué comme beaucoup d’automobilistes par le cortège et les fanfares qui défilaient sur la route principale, je vois soudain un sympathique groupe d’autochtones, déjà visiblement bien éméchés, s’approcher de ma voiture pour m’offrir un petit verre de vin de Savoie destiné à me faire prendre patience. Verdict d’un néophyte : court en bouche, acidité naissante et parfum indécelable, aucune étoile au guide 2002. Tout le contraire de cette First Wine…

PS. Un grand merci à PA et sa petite famille pour nous avoir accueilli, logé, nourri et plutôt bien désaltéré dans sa fort sympathique demeure de Poisy.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer