Erl

Trois lettres jetées aux vents. Une voyelle, deux consonnes, sorte de cri guttural resté prisonnier de la gorge qui était sensé l’émettre. 13 petits chalets de bois, accrochés au-dessus des à-pics du Baltschiedertal, à la situation folle et au nom improbable, pour une rando ENORME.

Prenez un sympathique samedi de printemps, au hasard, le dernier du mois d’avril, une météo un peu chafouine mais rapidement ébouriffée par un foehn aussi tempétueux que prometteur, une kyrielle de hameaux d’altitude aux noms tous plus invraisemblables les uns que les autres, beaucoup de dénivelé positif, genre 1’500 mètres d’une seule traite, du chemin parfois aléatoire, souvent vertigineux, toujours exigeant, quelques tronçons de portage pour relever l’assaisonnement, un incontournable bisse de retour vers la plaine, dispersez le tout dans un vrai pays de loups et secouez énergiquement par quelques longues heures de selle, disons 6 et des poussières. Vous obtiendrez un savoureux cocktail à déguster à la mi-été, quand les journées sont sans fin, la forme physique généralement de retour et les jambes aussi affûtées que le souffle.
Parfait, voilà encore une ENORME rando à rajouter à notre play-liste VTT.
Oui, mais le truc, c’est qu’on est encore qu’au mois d’avril …
Du coup, on commence à se demander de quoi notre mi-été VTT sera faite.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer