Ça saute aux yeux lorsqu’on jette un coup d’œil par la fenêtre. Ça se confirme dès qu’on met le nez dehors. L’hiver n’est pas fini. Fort gel nocturne, bise glaciale et chutes de neige répétées jusqu’à basse altitude, la saison froide n’a décidément pas encore dit son dernier mot. Qu’importe, Tatz, l’objectif tout désigné pour notre « officiel » retour en selle, est quasiment une sortie « toutes saisons ». Son adret parfait, associé à ses vastes pans de granit affleurant la réchauffent au moindre rayon de soleil et son sol pierreux, particulièrement drainant l’assèche dès que la pluie menace de s’interrompre. Mais surtout, son divin et tortueux chemin est un mets de choix pour remettre le pied à la pédale et/ou faire connaissance avec un nouveau destrier. On l’avait laissé dans la douceur d’une fin décembre sèche et tiède, nous le retrouvons avec bonheur, quatre mois plus tard, dans la fraîcheur d’une fin avril aussi aigre que polaire.

Quand il n’y a plus de saison, il reste la passion !
Et la passion du wanderweg, tôt ou « Tatz », vous y viendrez !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer