Avec son départ matinal et incertain dans les résidus pluvio-orageux de la nuit, le petit circuit prévu autour du petit massif des Perrons, sur la frontière franco-suisse, entre Emosson et Vallorcine, ne s’annonçait pas forcément sous les meilleurs auspices. Et pourtant, à l’instar du fort vent d’Ouest qui a nettoyé le ciel à la vitesse grand V, notre rando a rapidement pris une tournure sympathique et colorée, entre pics, gorges et lacs. Soleil retrouvé et environnement grandiose ont largement contribué à rendre notre ascension initiale vers les 2’640 mètres du col de la Terrasse beaucoup plus douce et agréable que ce que les seules données chiffrées pourraient laisser penser.

Après une première partie de journée égayée par de nombreuses étendues d’eau turquoise, notre arrivée sur le phénoménal promontoire du Col de la Terrasse a fait littéralement décollé notre balade. Les yeux gavés de panoramas tous plus époustouflants les uns que les autres, l’esprit se détache plus facilement de ses contraintes corporelles, jambes ou pieds douloureux, et l’exercice de la marche prend alors une dimension plus rayonnante. D’exercices physiques redoutées, la terrible descente vers les Chalet de Loriaz, puis l’exigeant retour vers le barrage d’Emosson, se sont ainsi mués en superbe séance de visonnement admiratif face au grandiose et imposant versant sud de la haute vallée de Chamonix.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de ses cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer