Eischollalp

Au menu de la rando de repérage, cartes topo et/ou GPS sont rois. A défaut de moyen de localisation, vous pouvez aussi tentez l’aventure avec de l’intuition ou de la chance, mais uniquement si vous appréciez les séances de « jardinage ».
Partis, bille en tête (et cartes dans la voiture), pour rejoindre Eischoll à Embd, en passant par Sänntum et Moosalp, en compagnie de nos nouveaux amis du « plat-pays », adeptes de « pain qui se boit », nous avons finis, non sans quelques inéluctables aller-retour et autres joyeusetés aussi mal inspirées que désespérantes, par échouer sur le nid d’aigle et accessoirement « cul de sac » d’Oberi Eischollalp.

Chronique d’une mémorable session de « jardinage » joyeusement anarchique, sur les hauteurs d’Eischoll, par un dimanche de Pentecôte, finalement plus ensoleillé qu’espéré.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer