Saflischpass 2013

Les semaines défilent, les sorties s’enchaînent et les « pass » passent !
Après le Gebidum, le Bistine, le Meid et le Resti, il était logique de retourner rendre visite au Saflisch, le « pass » probablement le plus « bikable » de tous les « pass » que j’ai eu la chance de fréquenter. Evidemment, à chaque « pass » correspond un « tal ». Après le Visper, le Nanz et le Ganter, le Turtmann, le Leuk et le Loetschen, quel bonheur de retrouver le superbe Saflischtal et son inséparable alter-ego perdu aux confins du Haut-Valais et du Val Divedro, le Binntal.

Et qui dit « tal » dit forcément « wanderweg ». Les yeux qui brillent et la langue qui va-et-vient sur des lèvres desséchées par le foehn, les symptômes ne trompent pas, les « wanderweg » du Saflisch sont à au diapason du vallon qui les enceint : beaux à damner n’importe quel saint que nos cousins du Haut s’évertuent à ressortir du formol pour en baptiser une « Kleine Kapelle »ou un « Kreuzweg » et « bikable » à en faire pleurer de rage le plus nationaliste des bikers colombo-british.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer