Col du Jorat 2021

Suite, et espérons-le pas fin, de notre revisite des classiques du Coude du Rhône, le col du Jorat, perdu de vue (et de selle) depuis … exactement 20 ans. La faute, peut-être, à la succession d’ascensions « casse-pattes » qu’il faut enquiller pour s’y hisser. En « muscu », rajouter l’infâme tronçon Van d’en-Haut-Salanfe à la célèbre mais toujours exigeante « Route des Diligences » est un menu particulièrement copieux. Probablement trop, par rapport au manque d’intérêt de la longue mais insipide descente sur Evionnaz. Une plongée loin d’être à la hauteur de ce que proposent les meilleurs toboggans du Vieux-Pays, même sans tenir compte de l’interdiction, pour les bikes, des chemins pédestres du bas de versant. Décision d’un autre âge, prise unilatéralement par la Commune d’Evionnaz.

Ça y est, octobre est là. Et avec lui, tapie dans son ombre envahissante, les prémices d’une mauvaise saison qui grignote inexorablement nos journées. Pourtant, s’il est un mois qui nous a souvent gratifié de bonnes surprises côté météo, c’est bien celui-là. Et, cette année, plus qu’aucune autre depuis longtemps, si octobre pouvait nous offrir un de ses épisodes « indiens » dont il a le secret, je pense que nous signerions sans trop discuter pour savoir s’il faut le qualifier de « réchauffement », « changement » ou « dérèglement ».

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer