Col de Mille 2021

On a l’habitude de dire que c’est le premier millier, million, milliard qui est le plus difficile à amasser. Ensuite, dit-on, les autres viennent tout seul. Alors, après notre premier (col de) Mille de la saison, si cette théorie fumeuse se vérifie, les autres devraient suivre. Du « Half », de l’Eperviers, du Servay, de la Perche ou du Momin ? On verra bien. En attendant, pour occuper notre journée, nous avons décidé de mettre du « militaire », de la Payanne, du Six-Blanc, du Moay, des Crêtes, du Chamoille et de la Duay, sous nos roues à crampons. Un programme alléchant qui tenu toutes ses promesses, à l’exception de son final, chaque année plus décevant.

La faute à un dernier chemin vraiment mis à mal par nos « amis » motards. Les Crêtes ne sont définitivement plus ce qu’elles étaient. Ce chemin forestier, sinueux mais lisse comme la peau d’un bébé, il y a cinq ans à peine, n’est désormais plus qu’une longue ornière, souvent ravinée, parfois assez profonde pour y enfoncer sa roue jusqu’à mi moyeu et régulièrement « coupée » dès qu’un lacet n’a pas eu l’heur de plaire à un adepte du « motorisé ». L’intérêt d’y rouler à VTT ne vaut certainement plus la sueur qu’il faut mettre en œuvre pour y accéder.

Tant pis, on ira rouler ailleurs. Les deux versants du col de Mille ne manquent ni d’attrait, ni de beaux chemins.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer