Alternant bisses et chemins à flanc, ou plutôt « suonen » et « wanderwege », la Südrampe reste un menu de choix pour débuter la saison en pente douce, en attendant que le conséquent manteau neigeux nous autorise à rependre de l’altitude. 36 kilomètres de sentiers, accrochés au flanc adret de la vallée du Rhône, entre Hohten et Lalden, voilà pour le menu complet, avec entrée, plat et dessert. De notre côté, en bikers raisonnables, nous avons opté pour deux « antipasti » préalables, un petit « single » et un bisse, aux portes de Gampel, pour renoncer au fromage et café « lutz » finaux, du côté de Viège.

Une succession de « wanderweg » tous plus étroits et tortueux les uns que les autres, des passerelles tantôt suspendues, tantôt fixées aux pans rocheux, beaucoup de plat, quelques côtes, deux ou trois descentes et de la poussière en veux-tu en voilà, la branche ascendante de notre itinéraire s’est révélée particulièrement ludique et gratifiante, avant que sa sœur jumelle, moins férue de montagne, nous ramène sans efforts à notre point de départ, le long des berges sauvages du Rhône, poussés par les bourrasques tempétueuses d’un foehn à décorner toutes les chèvres « à col noir » que le Haut compte.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer