Les semaines se suivent et les chutes de neige succèdent aux chutes de neige, sans qu’aucune pluie ne parvienne à s’insinuer entre les perturbations qui défilent. Même s’il est finalement complètement « martien », l’hiver tant attendu est désormais bel et bien là, et notre saison de ski de rando, enfin sur les rails. Et parmi les gares habituellement visitées, le Chantonnet tient une place à part. La place de l’unanimité au sein de notre petit groupe disparate.

Chacun y trouve généralement ce pour quoi il se lève et s’inflige quelques heures de sueur en guise de « grasse mat’ » du samedi ou du dimanche. Qui des paysages alpins préservés, qui une sécurité « passive » reconnue, qui encore, un dénivelé raisonnable, ou qui, enfin, des pentes toujours gratifiantes à skier. Et 2020 n’a pas dérogé à la règle, avec d’excellentes conditions à se mettre sous la spatule et une fenêtre météo aussi inespérée qu’une semaine plus tôt, juste dans la vallée d’à côté, sur les flancs du Tenou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer