Resti, pass, impair et manque !
Classique parmi les classiques au grand jeu de la roulette VTT à travers le Vieux-Pays, cette boucle d’altitude entre Loèche et le mythique Loetschental, réserve chaque saison son lot de suprises. Parfois mauvaises (chaine cassée – 2003), parfois rédhibitoires (patte de dérailleur arrachée – 2005), parfois douloureuses (ligaments de la cheville – 2011), mais le plus souvent très gratifiantes. Même si, par définition, aux jeux de hasard on ne gagne pas à tous les coups, le Resti reste une valeur sûre, sur laquelle on peut compter pour redonner le sourire au biker le plus blasé, qu’il soit de retour sur la terre de ces rugueux ancêtres (notre JP national), qu’il s’en vienne régulièrement du plat pays chanté par le grand Jacques (notre cher François « àfond»), qu’il soit professionnellement émigré à l’autre bout de la gouille romande (Steph 2 «Cancel») ou qu’il soit directement importé de ses montagnes de l’Atlas (PA notre fidèle guide de l’automne 2010).

Une participation aussi hétéroclyte que joyeuse pour un millésime 2012 sous le signe du soleil et de la bonne humeur.

2 Réponses

    • beaud bernard

      Je regarde toutes vos sorties. magnifique, sublimes images. Le valais le must du vtt avec un peu d’entrainement ! ! !
      Une photo m’inspire : le Bischorn mon premier 4000, est-il possible de me l’envoyer
      merci d’avance bernard
      Sortie du Restipass 2012
      A quel endroit a été prise la photo ?

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer