La « Durand » est devenue célèbre pour beaucoup de raisons. Parce que son itinéraire est chargé d’histoires de contrebandiers, de soldats et de pèlerins. Parce que son tracé est transfrontalier et qu’elle offre l’opportunité de terminer sa journée devant un plat de polenta valdotaine. Parce que son col donne accès à tout un chapelet de « sentieris » valdotains plein de caractère et d’authenticité. Mais aussi, parce que ses chemins ascendants sont finalement très « bikables » à partir de Plan Petit Giétro.

Et c’est cette dernière option que nous avons voulu privilégier, parce que notre dernière tentative de les remonter, nous était un peu restée en travers de la gorge, en octobre dernier, nous forçant à patauger dans la neige sans pouvoir rouler, puis carrément, abandonner, roues bloquées par la glace. Alors, nous avons décidé de remettre l’ouvrage sur le métier en le couplant avec le toujours exigeant tour du barrage de Mauvoisin, sur l’autre versant de ce fond de vallée très préservé. Une longue et belle journée en selle, par monts et par vaux, mais surtout par chemins multiples et variés.

Pourquoi ne rouler qu’un seul côté de la vallée, quand les deux versants proposent des chemins aussi intéressants ?

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer