Egalement appelée « Le Bonhomme » par certains, cette rando est la classique des classiques pour de nombreux adeptes de « peaux » de la région Martigny/Bas Valais. Située à proximité du col de la Forclaz, presque à cheval sur la frontière franco-suisse, elle est également très connue, et par conséquent, très courue, par bon nombres de pratiquants hauts savoyards, en particulier par ceux habitant la vallée de Chamonix. Voilà pour les présentations, passons maintenant aux chiffres. Départ du village de la Caffe, altitude 1’235 mètres, sommet à 2’700 mètres tout pile, question dénivelé ça commence « à causer », en tout cas, à me « causer ».

Les présentations faites et les chiffres posés, reste maintenant à voir la réalité du terrain. Et question réalité, l’itinéraire menant à la Pointe-Ronde n’est pas du genre à vous laisser rêvasser longtemps au sortir de votre voiture. Une bonne vingtaine de minute de portage par un chemin abrupt et localement verglacé ont tôt fait de vous remettre les yeux en face des trous et les pulsations dans le rouge. Ravis de trouver finalement quelques langues neigeuses permettant de chausser les skis, vous aurez vous aussi tendance à croire que le pire est derrière vous…. Ce n’est que lorsque vous affronterez, sans couteaux, la glace de la deuxième partie du chemin, puis celle en dévers de la traversée vers la Giète, que vous comprendrez votre erreur. Heureusement, les affres de cet itinéraire s’arrêtent là. A partir de la superbe clairière dans laquelle se blottit le petit alpage, le tracé de la randonnée change complètement de visage. La forêt s’éclaircit, le ciel s’ouvre, les pentes gagnent en largeur et la montée, d’exercice d’équilibriste se transforme petit à petit en magnifique course de « peaux ». Relief potelé, paysages somptueux et panoramas innombrables égayent une seconde partie d’ascension alternant raidillons et pentes plus douces pour vous emmenez distraitement vers les hauteurs terminales de la Pointe-Ronde.

PS. Même si comme pour nous, votre descente est particulièrement gratifiante, entre neige poudreuse, neige molle à peine décroûtée ou neige dure et lisse, facile à skier, pensez à conserver un peu d’énergie pour la partie finale. La plongée dans la Combe des Faces vous permettra certes d’écourter votre portage retour, mais sa forme en entonnoir, son encaissement de plus en plus prononcé et ses tronçons localement très boisés, ne contribueront pas forcément à favoriser votre arrivée en douceur sur les verts pâturages de La Caffe. Ou quand le remède se révèle parfois pire que le mal…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de ses cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer