Pas de Lovégno

Après un court répit lors du week-end passé, le balet des perturbations atlantiques a repris son cours, comme pratiquement chaque semaine durant cet hiver plutôt singulier. Dès lors, trouver un créneau ensoleillé suffisamment long pour entreprendre une rando redevient l’habituel casse-tête du week-end. Heureusement, les intervalles entre périodes de mauvais temps étant obligés de composer avec les humeurs d’un foehn bien présent dans les Alpes, la probabilité de randonner au sec durant quelques heures augmente selon l’obstination de cet allié ébouriffant.

Et qui dit régime de foehn, dit aussi zones de sortie à proscrire, la crête sud des Alpes valaisannes, par exemple, mais aussi, zones à privilégier. Le Valais Central est généralement le dernier endroit où le foehn finit par s’essouffler et par conséquent, celui qui reste généralement le plus longtemps à l’abri des perturbations. Direction le Val d’Hérens donc, pour une « petite course du matin », réputée sûre, Suen-Pas de Lovégno, et ses 1100 mètres de D+.

Salut c'est nous... les Cookies ! Nous aimerions t'accompagner pendant ta visite. C'est OK pour toi ? Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer