Non, nous ne sommes pas allé rouler dans le Val d’Aoste, ni en Corse, encore moins au Pays-Basque. Malgré une appellation aux résonances étrangement méridionales, ce trio de villages/alpage se situe bel et bien en Valais. Troisième dimanche d’avril et troisième « expédition » outre-Raspille avec la perspective de poursuivre notre découverte du versant adret de la vallée du Rhône, entre Gampel et Viège.

Météo à nouveau radieuse, mais température enfin de saison pour notre troisième sortie consécutive sur les contreforts sud de la vallée du Loestchental. Si ça n’est pas de la passion, ça commence furieusement à y ressembler. On pourrait éventuellement tenter d’expliquer ce soudain regain d’amour régional par un irrépressible appel de la terre natale, mais comme tout le monde n’est pas concerné par ce pèlerinage de « retour aux sources », on dira simplement que l’étonnant réseau de chemins pédestres qui parsèment ces hauteurs ensoleillées est une formidable source de motivation pour persévérer dans leur interminable et gratifiant inventaire.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer