Avec une situation avalancheuse qui se détend graduellement, les options dans le choix de nos itinéraire de sortie à ski augmentent rapidement. Malgré tout, histoire de persévérer encore quelques années sur nos skis, nous avons décidé de privilégier les Alpes Bernoises, déjà « redescendues » en degré 2, et les versants sud, moins concernés par le danger que leurs trois homologues cardinaux. Après quelques discussions, la roue de la fortune, aidée par les votes « whatsappistes », a porté son choix sur ce col sans nom, longue et fine encolure neigeuse prolongeant la rocheuse arête de Nusey jusqu’à son grand frère, le Nuseyhorn, souvent appelé Col de la Roue, dans le milieu du ski de rando.

Bonne pioche ! Malgré son exposition adret et le réchauffement sensible des températures, les couloirs menant de la Remointse du Plan au vallon de la Tièche recelaient encore beaucoup de belles portions de neige fine et lègère, à dévorer sans arrière-pensées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de ses cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer