Après l’automne, le printemps, encore l’automne, puis à nouveau le printemps, presqu’un début d’été, voilà que l’hiver a enfin daigné pointer le bout de son nez. Un mars et ça repart !
Notre hiver sur les skis de rando ne restera donc pas une saison « blanche », au sens « figuré » du terme, parce qu’au sens « propre », malgré cette couche d’or inespérée, on restera dans tous les cas, très loin du compte envisagé.

A l’heure où certains citadins tournent peu à peu le dos à une saison de ski mécanique, finalement moins touchée par l’avarice neigeuse de cette mal nommée saison froide 2020, nous sommes retournés (presque) là où nous avions laissé le millésime précédent, dans la Combe de Drône, et son habituel chapelet de destinations périphériques : Telliers, Grand Lé, Tenou, Godegotte, Trois Lacs, Drône et Lacerandes.

Et le vainqueur du jour est … Tenou !
Pour son approche courte, son dénivelé raisonnable et ses belles pentes à skier, voire carrément à tracer, tant les processionnaires des Telliers, négligent généralement cette option latérale singulière et méconnue.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de ses cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer