Le Val d’Aoste, malgré une situation plus méridionale, ayant subi, cette semaine, un premier assaut de l’hiver, aussi inattendu que précoce, et peut-être définitif à certaines altitudes, c’est pour d’autres adrets, curieusement plus septentrionaux, que nous avons opté, histoire de persévérer encore un peu, sur nos roues cramponnées. Cette année encore, la kyrielle de chemins du coteau supérieur de Jeizinen a fait notre bonheur. Décidément, ce versant idéalement exposé, est incontournable, quand la saison est encore jeune ou déjà trop avancée, pour aller dérouler du ruban terreux sans se « récrépir » de la tête aux pieds, ni se « cailler », ces deux mêmes extrémités, en selle.

Encore une superbe journée d’automne, ensoleillée et douce. Encore de magnifiques sentiers d’altitude, secs et très gratifiants à rouler. Encore une belle ambiance de groupe, rieuse et conviviale. Et, cerise sur un gâteau sur le point de devenir gargantuesque, encore de superbes sommets, tout juste enneigés, histoire de donner à l’atmosphère ce petit supplément d’âme, dont elle n’avait pourtant nullement besoin et à nos dernières sorties 2016, ce petit goût de bonheur éphémère, arraché à la mauvaise saison à la force du mollet, par la grâce d’une météo dont « clémente » n’est que l’esquisse du prénom.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de ses cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer